Une Azahar de l’Artisan Parfumeur

28 septembre 2014 at 8 h 45 min

Séville en calèche

 

C’était la ville de mon père, ses premiers amours et ses plus beaux souvenirs qu’il voulait partager.. Cette ville qui l’a tant fait rêver, et qui lui fit découvrir l’Espagne sous son plus beau jour. Celle des soirées interminables entre amis, tapas et Rioja. Une Séville sous le rythme puissant du Flamenco qui se perd dans le labyrinthe des rues pavées, dont chaque boutiques dégagent les senteurs douces et enivrantes de la fleur de Azahar, plus communément appelée fleur d’oranger.

La fleur d’oranger, elle, douce et violente, belle et séduisante, qui s’imposa sur les sols de ma très surprenante et magnifique Andalousie, lors de la colonisation par l’Empire Arabe, ne cessera de conquérir le coeur des Européens dès le XI ème siècle.

Séville, restera dans mon coeur comme une ville puissante, riche de son histoire et merveilleuse par sa tradition et son accent unique. Merci à L’Artisan Parfumeur qui me permet de revivre cette escapade unique, grâce à son Eau de Parfum « Séville à l’aube ». La fleur d’oranger, qui s’accompagne de Jasmin et de douce cire d’abeille reposant sur un fond de Benjoin précieux, et de notes ambrées. Une impression de me revoir, en calèche, galoper à travers les rues de Triana, dont je volerai cette photo pour ne jamais oublier cette douce sensation de liberté…